• LinkedIn - White Circle

Digital Monkey Wrench

Logo Digital Monkey Wrench

Communiquer ? Oui, mais où ?

Dernière mise à jour : 13 sept.


C’est important de communiquer. Bien communiquer, c’est encore mieux. Au bon endroit, c’est l’idéal. À l’heure de la communication à tout crin, vos options ne manquent pas. Mais savez-vous lesquelles utiliser, comment les utiliser et pour quels objectifs ?


Communiquer pour susciter une réaction


On ne communique pas pour la beauté du geste ou le plaisir de s’écouter/se lire.

Chaque message à une mission à remplir, sinon, ce n’est que du bruit.


Posez-vous une question simple : mon message doit-il…

  • … éduquer ?

  • … divertir ?

  • … inspirer ?

  • … provoquer ?


Votre style s’adapte à la mission et cherche à provoquer une réaction.

Parce que c’est de ces réactions que vont découler des actions.


Votre contenu doit-il pousser à l’acte d’achat ? Rassurer quant à votre proposition ? Présenter des alternatives… Tout dépend de l’étape du cycle d’achat à laquelle se trouve votre client.


Le meilleur moyen de ne rien rater est donc de couvrir chaque étape du cycle avec du matériel approprié.


Une fois la réaction attendue identifiée, comment va-t-on la traduire ?

Via un médium. Et certains formats se prêtent mieux à provoquer les comportements voulus que d’autres.


Le médium avant le média


Question : le médium, qu’est-ce que c’est ?

Réponse : il s’agit de la forme sous laquelle votre message va être transmis.


Pour faire simple, on peut distinguer 4 types de médium :

  • texte — article, commentaire, post, livre blanc, fiche produit, page web…

  • visuel — photographie, illustration, animation…

  • vidéo - film, reportage, documentaire, publicité, dessin-animé…

  • audio - interview, podcast, bande originale…

La liste n'est pas exclusive.


Les médiums peuvent s'interpénétrer (ex : une affiche, accord entre le texte et le visuel) et chaque médium est riche en sous-catégories, qui en comportent elles-mêmes d'autres, presque à l'infini…


Pas la peine d'en faire une liste à la Prévert, vous comprenez l'idée.


De la même manière, vous vous doutez qu'un reportage n'a pas le même objectif qu'un commentaire sur les réseaux sociaux (bien que l'un peut être utilisé dans l'autre).


Il faut donc savoir objectiver son action en plus d'identifier son public cible :

  • comment aime-t-il qu'on lui parle

  • de quoi a-t-il besoin

  • quelles sont ses attentes

  • quelles sont ses habitudes de consommation (de l'information)

  • où le trouve-t-on naturellement

  • où va-t-il chercher les réponses à ses questions

Si on ne le fait pas au doigt mouillé, qu'on ne plaque pas ses désirs par-dessus la réalité, voilà de quoi donner des pistes quant aux médias à utiliser.


Investir les bons médias


Les médias sont les lieux où vont vivre les médiums. Ils possèdent leurs règles, leurs standards et votre public les connait. Dans le cadre d'une communication digitale, nous pouvons nous cantonner à 3 médias dignes d'intérêt.


Votre site :

Les + : c'est votre média. Vous le contrôlez. Il vous appartient.

Les - : si on ne le trouve pas, personne ne le lira/regardera


Les réseaux sociaux :

Les + : tout le monde y est, et c'est (presque) gratuit

Les - : tout le monde y est, se faire entendre demande des efforts (et de la persévérance), vous n'êtes pas chez vous…


Les mails :

Les + : c'est intime, personnalisable

Les - : ça peut vite devenir envahissant et susciter des réactions disproportionnées


Aucun média n'est meilleur que l'autre. Seuls, ils ne se suffisent jamais. C'est dans leur conjonction que la magie opère. Chaque média à ses objectifs propres. Les réseaux sociaux et vos mails enverront immanquablement vers votre site, qui doit être capable de lever tous les doutes et de pousser le visiteur à l'action (achat, prise de rdv…).


Certains racolent, d'autres rassurent, tous peuvent convertir.

On panache pour en tirer le meilleur et ratisser large.


Comment s'y prendre ?


Sans se précipiter et avec réflexion. C'est là qu'entre en compte la notion de stratégie de communication. Savoir ce qu'on fait est aussi important que la qualité individuelle de nos productions.


Connaitre vos limites et vos capacités pose les bases. Ne vous engagez pas dans la production d'un documentaire si vous n'avez pas les moyens de diffusion.


Soyez patient, aucun résultat n'est immédiat, jamais, penser long terme est le meilleur moyen de réussir. La communication est évolutive, elle se mesure dans le temps et les ajustements que l'on y opère.


Soyez à l'aise dans ce que vous faites et dans le message que vous envoyez. S'il est forcé ou trop décalé par rapport à la réalité, les conséquences seront radicales. Perte de crédibilité, perte de confiance, épuisement, frustration… rien qui ne se répare facilement.


Faites vous accompagner. Dans la création des canaux de diffusions, la création des contenus, la rédaction des messages, la stratégie au sens large. Chacun son boulot, rien de plus normal que de faire appel à des spécialistes quand cela requiert de la technique.

Pourquoi prendre la peine de communiquer ?

Parce que le bouche-à-oreille ne suffit plus.

91% de la population française se sert régulièrement d’internet :

il y a là vos clients et des prospects. Et s’ils ne vous trouvent pas, ils découvriront vos concurrents :

  • pour vos clients, ce sera une chance de comparer

  • quant à vos prospects, ce sera une occasion manquée

Sans présence internet, pas d’opportunités.

Ne pas être en ligne revient à ne pas exister.

Être visible sur internet n'est plus une option.


30 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Pour ne rien rater, il suffit de s'abonner : 

Merci pour votre envoi !