Rechercher

🚹 On se fait bien biaiser !

Tout le temps.

MĂȘme qu’on le mĂ©rite.


Une homme est surpris et énervé en découvrant son écran d'ordinateur
Lecture de titre ambiguë


Alors que je discutais de nos activitĂ©s respectives avec une amie entrepreneure, j’en viens Ă  lĂącher le mot « manipulation » concernant d’éventuels comportements d’achat.


đŸ€ Silence gĂȘnĂ©.


Le mot manipulation ne passe pas.


J’essaye l’attĂ©nuation du propos, le dĂ©cortiquer puis de le justifier sĂ©mantiquement et logiquement.


Rien n’y fait. À ce stade, il me faudrait manger un savon pour nettoyer ma langue impie.


Sa connotation est aussi maléfique que tabou.


🎓 Peut-ĂȘtre que si j’avais parlĂ© d’activation de biais cognitifs et de l’utilisation de la psychologie sociale dans un processus commercial, aurais-je moins glacĂ© l’ambiance.


🧠 Notre cerveau est un faignant filou. C’est un fait.


On ne peut pas faire tourner une machine aussi complexe et Ă©nergivore sans recourir Ă  quelques astuces et raccourcis plus ou moins fiables.


Ces petites facilités, ce sont les biais cognitifs.

Il en existe une palanquée et ils sont utilisés contre nous tous les jours.


đŸ€‘Ils sont activĂ©s plus ou moins consciemment par des professionnels du comportement tels que, les vendeurs, les publicitaires, les communicants.


đŸ„ș Ou inconsciemment par votre rejeton qui nĂ©gocie pour avoir un cookie supplĂ©mentaire, et le chien qui en fait de mĂȘme (par solidaritĂ©).


Dans tous les cas, ils cherchent Ă  changer votre Ă©tat d’esprit ou Ă  vous faire agir d’une maniĂšre bien particuliĂšre, voulue par l’émetteur du signal dĂ©clencheur.


Si ce n’est pas de la manipulation



Raison et Ă©motion entrent souvent en opposition, la premiĂšre l’emporte rarement.


Le cerveau est champion pour corriger les trous de logique en tout genre.


Savoir se prĂ©munir de ces biais ou apprendre Ă  les utiliser n’engage ni vertus ni indignitĂ© en soi.


Seule leur utilisation consciente et objectivĂ©e peut tomber sous le coup d’un jugement moral (un grand pouvoir implique bla bla bla...).


Il y a (presque) de quoi compléter un jeu de 7 familles :

- Biais attentionnels

- Biais mnésiques

- Biais de jugements

- Biais de raisonnement

- Biais de personnalité


🔍 On y va ?

(Ouais, lĂ  je vous donne un rendez-vous).

7 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Pour ne rien rater, il suffit de s'abonner : 

Merci pour votre envoi !